Portail de l'Environnement Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg
  Recherche
 x Recherche avancée
  Home | Nouveautés | Newsletter | Liens | FAQ | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> home > Forêts > Dossiers thématiques > Eléments de politique forestière > Remarque finale

Remarque finale

Vers le niveau supérieur

Au travers de ce catalogue de problèmes, réflexions et propositions de solutions, l'administration des Eaux et Forêts entend montrer d'une part sa position acquise sur le plan de la gestion des forêts et d'autre part les efforts qu'elle entend poursuivre pour aller encore au-delà de la situation actuelle.

Il s'agit d'une première approche qui ne prétend pas être exhaustive, ni définitive, mais qui est plutôt sujette à modification suivant les connaissances scientifiques à escompter au vu des nombreux programmes de recherche en la matière. En plus, cette prise de position se limite au secteur forestier, pour autant qu'il rentre dans les attributions de l'administration des Eaux et Forêts, alors qu'une politique forestière sur le plan national doit nécessairement prendre en considération toute la filière bois, soit l'ensemble des circuits économiques du bois et des produits dérivés. En effet, la valorisation économique des produits forestiers conditionne le revenu des propriétaires forestiers et leur permet de financer le coût d'une gestion durable de leurs forêts qui autrement n'existerait pas ou serait entièrement à charge de la caisse de l'Etat.

Les pollutions atmosphériques, combinées avec les excès climatiques, sont indiscutablement la source de multiples perturbations dans les écosystèmes forestiers. Le rôle des gestionnaires, appelés à réparer des dégradations du milieu naturel, dont ils ne sont pas responsables, n'est assurément pas facile. Mais tous doivent s'efforcer de dépasser leurs horizons habituels, afin que les travaux visant à préserver ou à restaurer les écosystèmes concernés soient entamés le plus tôt possible et dans les meilleures conditions. Sous l'impulsion d'une recherche bien définie, les responsables politiques et les gestionnaires de forêts sont appelés à se rencontrer, à se concerter. Aux responsables politiques d'endiguer les sources de pollution, aux gestionnaires de forêts d'assumer leur responsabilité en bon père de famille et de se montrer soucieux de conserver, voire d'enrichir le patrimoine qui leur a été confié.

Luxembourg, octobre 1995

Le Directeur des Eaux et Forêts,
Edmond LIES



Haut de page

Copyright © Ministère de l'Environnement   Aspects légaux | Contact