Portail de l'Environnement Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg
  Recherche
 x Recherche avancée
  Home | Nouveautés | Newsletter | Liens | FAQ | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> home > Forêts > Dossiers thématiques > Forêt et climat > Prévisions climatiques

Prévisions climatiques

Vers le niveau supérieur

Comment sont établies les prévisions du climat

Des modèles mathématiques fortement simplifiés basés sur des équations très sophistiquées et encore aléatoires sont créés. Il existe actuellement dans le monde plus d’une quinzaine de modèles climatiques qui sont le fruit du travail d’environ 2000 chercheurs de nombreux pays. Des paramètres très variés sont pris en considération dans les modèles utilisés: l’évolution démographique, le réchauffement dû aux gaz à effet de serre, la consommation mondiale d’énergie, les déforestations, les paramètres de la planète (ex.: l’inclinaison), l’intensité solaire, etc.

Les différentes données sont collectées par les stations de mesure et les satellites d’observation pour ensuite être traitées par des ordinateurs. Les mesures sont établies à long terme et à l’échelle planétaire. En général, les prévisions relatives aux températures régionales sont fiables. Ces prévisions climatiques régionales restent nécessaires pour déterminer les effets sur les forêts.

Développement des températures de l’air, proche de l'hémisphère Nord.
Années 1000-2006 (variation de l'année de référence 1990)
graph7.jpg

Le rôle de la forêt lors de l’établissement des prévisions du climat

La forêt, qui recouvre 30 % de la surface terrestre, est une composante importante car les paramètres qui y sont observés sont intégrés dans les calculs des prévisions climatiques au niveau mondial.

Les calculs traitent les surfaces boisées existantes et incluent par exemple les différents taux de reboisement ou de déforestation. De telles données aident à prévoir la quantité de CO2 dans l’atmosphère.


Quelles constatations nous livre la forêt pour l’avenir ? Sens et but des prévisions climatiques

Les modifications de répartition des espèces pourraient mener à la formation de  nouveaux assemblages d'espèces et à la disparition de certaines autres. Ces altérations du couvert forestier pourraient avoir des effets de rétroaction sur le climat en modifiant les températures de surface et en influençant les concentrations de dioxyde de carbone atmosphérique. Des peuplements forestiers existants survivront peut-être pendant quelque temps sous le nouveau climat, mais leurs réactions dépendront de leur capacité à s'adapter aux nouvelles conditions ou de modifier leur répartition géographique.

Plus de la moitié du carbone terrestre total est stocké par les écosystèmes forestiers qui assurent environ 80 pour cent des échanges de carbone entre les écosystèmes terrestres et l'atmosphère. Les écosystèmes forestiers absorbent de 1 à 3 Gt de carbone chaque année, grâce à la repousse des arbres dans les forêts dégradées, au reboisement et aux effets de la fertilisation au gaz carbonique et à l'azote, mais ils en libèrent à peu près autant (2 Gt) chaque année, en raison du déboisement.

Forestiers et météorologistes doivent ensemble élaborer des prescriptions plus fines pour le renouvellement et la protection de la forêt en tirant parti des atouts que peut offrir le changement du climat.



Haut de page

Copyright © Ministère de l'Environnement   Aspects légaux | Contact