Portail de l'Environnement Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg
  Recherche
 x Recherche avancée
  Home | Nouveautés | Newsletter | Liens | FAQ | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> home > Forêts > Dossiers thématiques > Forêt et climat > Naissance du climat

Naissance du climat

Vers le niveau supérieur

L’origine du climat de la terre

L’atmosphère primitive apparue après la formation de notre planète était essentiellement composée de dioxyde de carbone (CO2) et de vapeur d’eau. Le volcanisme conséquence de l’énergie libérée par la radioactivité naturelle des roches et le bombardement de la terre par des corpuscules riches en eau étaient la cause principale de ce type d’atmosphère.

L’apparition dans l’océan d’algues primitives il y a presque quatre milliards d’années, a permis l’existence d’une vie végétale marine. Leur capacité de faire de la photosynthèse a d’une part progressivement supprimé une grande partie du CO2 de l’atmosphère qui se retrouve aujourd’hui dans les restes fossiles (surtout le calcaire) et a d’autre part permis d’enrichir l’atmosphère en oxygène, qui représente aujourd’hui 21 % du total.


L’effet de serre naturel

L’effet de serre naturel se laisse expliquer de façon simplifiée à l’aide d’une serre de culture. Cette construction couverte de vitres laisse passer la lumière du soleil, mais empêche que la chaleur qui se forme à l’intérieur ne se dissipe vers l’extérieur.

graph2.gif

Deux effets contribuent à retenir la chaleur à l’intérieur de la serre :
un «effet mécanique»: les vitres empêchent l’air chaud de sortir de la serre,
un «effet de serre»: suite à l’énergie reçue de l’extérieur, l’intérieur de la serre se réchauffe et émet des infrarouges qui sont interceptés par les vitres opaques à ce rayonnement. L’énergie ne peut s’échapper vers l’extérieur et la température monte à l’intérieur de la serre.

Dans le cas de l’effet de serre naturel, l’atmosphère est semi-perméable, ce qui permet à une partie de la chaleur de s’évader alors que le reste est réfléchi vers le sol.

Les deux principaux gaz à effet de serre, la vapeur d’eau et le CO2, naturels et présents depuis toujours dans l’atmosphère, permettent le développement de la vie sur terre en chauffant la basse atmosphère. L’effet de serre est un phénomène physico-chimique, sans lequel la température moyenne du globe s’établirait aux alentours de –18 °C au lieu de +15 °C actuellement.



Haut de page

Copyright © Ministère de l'Environnement   Aspects légaux | Contact