Portail de l'Environnement Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg
  Recherche
 x Recherche avancée
  Home | Nouveautés | Newsletter | Liens | FAQ | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> home > Forêts > Dossiers thématiques > Les missions du Service de l'Aménagement des Bois > Les plans d'aménagement

Les plans d'aménagement

Vers le niveau supérieur

Le principe de l'aménagement des forêts publiques a été repris dans la législation luxembourgeoise à partir de 1840. Un service spécial a été créé en 1920 avec la mission de dresser l'inventaire des forêts et d'établir de tous les bois administrés, des plans d'aménagement basant sur les règles de la possibilité et du rapport soutenu. Ce service procède simultanément à l'analyse de l'exploitation et des réalisations de la période de planification écoulée.

A cause de certaines particularités du milieu forestier

  • cycles de production très longs (60-220 ans);
  • effets parfois irréversibles d'interventions sylvicoles sinon dans le très long terme;
  • fonctions sociales de la forêt (p. ex. récréation);
  • milieu généralement proche de l'état naturel peu influencé par l'homme;
  • biodiversité;
  • conflits d'intérêts;

les travaux sylvicoles ne peuvent être improvisés, mais doivent au contraire être basés sur des analyses scientifiques du milieu naturel et être décidés dans le cadre d'une planification à moyen terme (10 ans) en fonction d'objectifs bien définis.

Les nombreux changements des environnements écologique, social et économique de la ressource forestière ont des répercussions directes sur l'aménagement des forêts. Depuis plusieurs années déjà l'intérêt de la collectivité pour notre environnement naturel en général, et pour la forêt en particulier, ne cesse de s'accentuer, engendrant chez les forestiers une nouvelle approche dans la conception de l'écosystème forêt. Généralement on attribue à une forêt donnée différentes fonctions, c'est-à-dire des services que cette forêt est censée fournir. L'aménagement classique était fortement centré sur la planification et le contrôle de la production de bois (fonction de production), fonction dont l'importance économique a considérablement diminué durant les dernières décennies. En conséquence la planification forestière moderne se doit de tenir compte de tous les intérêts de la collectivité, de toutes les fonctions que la forêt est appelée à garantir.

Cette nouvelle conception s'accompagne en conséquence nécessairement d'une ouverture de la procédure de planification, devenue très complexe. Dorénavant, les objectifs de gestion doivent s'orienter davantage vers les intérêts du public, spécialement en ce qui concerne la récréation en forêt et la protection de la nature. Un des objectifs de l'aménagement forestier consistera dorénavant à planifier les différentes fonctions que devra remplir la forêt en question.



Haut de page

Copyright © Ministère de l'Environnement   Aspects légaux | Contact