Le gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg

Portail de l'Environnement

URL: http://www.environnement.public.lu/dechets/dossiers/dechets_biodegradables/index.html

Retour vers la page d'origine

Déchets biodégradables

Déchets biodégradables

Vers le niveau supérieur

Définition

Les déchets biodégradables (ou biodéchets) ont des sources très variées. C'est une catégorie qui comprend les déchets biogènes et déchets verts d'origine municipale, les déchets de jardins et de parcs, les déchets de cuisines et de tables, les déchets de marchés, les déchets provenant de l'entretien des bords des routes mais aussi du matériel provenant du secteur agroalimentaire comme des déchets de céréales et des déchets de boulangeries.

Gestion

L'article 19 de la loi cadre sur les déchets attribue aux communes la charge de la gestion des déchets se trouvant sur leur territoire. La collecte sélective des déchets biogènes provenant des ménages se fait moyennant la poubelle verte et la majorité des communes assure également la collecte des déchets verts par un ramassage de porte-à-porte. Les déchets verts peuvent aussi être apportés en vrac auprès des points de collecte communaux et intercommunaux, des installations de compostage ou des parcs à conteneurs.

Valorisation

Les déchets biodégradables peuvent être valorisés suivant deux procédés qui sont le compostage et la fermentation. Le compostage est un procédé de dégradation aérobie du matériel organique favorisant les fractions de biodéchets secs et de composition structurée. Le compost issu du procédé de dégradation est un produit stabilisé qui peut être utilisé comme engrais ou amendement organique du sol. Il existe au Luxembourg 7 installations de compostage pour les déchets biodégradables et 1 installation compostant des biodéchets ensemble avec des boues d'épuration.

La fermentation se prête mieux aux déchets se caractérisant par une teneur en eau élevée et une structure faible. Il s'agit d'un processus de dégradation anaérobie de la matière organique par méthanisation. Les installations de fermentation produisent du biogaz et du digestat pouvant être appliqué comme amendement du sol. Actuellement, l'intégralité du biogaz produit par les installations de fermentation est convertie sur place en énergie électrique qui est injectée dans le réseau électrique.

Les installations de compostage et de fermentation acceptant des déchets biodégradables sont soumises aux régimes d'autorisation de la législation sur les établissements classés et de la législation sur les déchets. Au cas où les installations acceptent par exemple des déchets de cuisine et de tables, un agrément supplémentaire selon le règlement européen 1774/2002 relatif aux sous-produits animaux devient nécessaire.

Le tableau ci-dessous indique l'évolution des quantités (en tonnes) de déchets biodégradables acceptés par les deux types d'installations de 1997 à 2007. Des informations plus détaillées sur les quantités et l'origine des déchets traités et du biogaz et de l'électricité produit peuvent être consultées dans les rapports annules des installations de compostage et des installations de fermentation.

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

compostage

16.083

26.685

27.729

37.169

34.088

38.424

53.310

51.692

54.817

57.242

58.196

fermentation

375

1.818

5.471

5.826

12.277

11.808

Quantités (tonnes) de biodéchets acceptés 1998-2007


 Pour en savoir plus ... Pour en savoir plus ...
   Téléchargements internes  Formats
  * Studienergebnisse zur Lebensmittelverschwendung  PDF (6000 Ko)

Dernière mise à jour de cette page le 02-12-2016.
Copyright Ministère de l'Environnement

Retour vers la page d'origine