Le gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg

Portail de l'Environnement

URL: http://www.environnement.public.lu/conserv_nature/dossiers/Weimericht/index.html

Retour vers la page d'origine

Réserve naturelle "Weimericht"

Réserve naturelle "Weimericht"

Vers le niveau supérieur

Le site « Weimericht » situé sur le territoire de la commune de Junglinster est d’une haute valeur écologique. Il comprend surtout des versants orientés vers le sud sur des sols marneux riches en calcaire et occupés par des prairies maigres de fauche ou des pelouses calcaires, très riches en orchidées comme l'ophrys bourdon ou l'orchis bouc. Les pelouses sèches à orchidées sont des habitats à sauvegarder prioritairement selon la directive européenne « Habitat ». Ces versants sont bien structurés par des haies, des arbres solitaires, des vergers et des bosquets qui accueillent une multitude d'espèces animales rares et menacées qui y trouvent refuge. A titre d’exemple, il convient de mentionner parmi les espèces animales le Damier de la succise et la Pie-grièche écorcheur, deux espèces strictement protégées par les directives européennes « Habitat » et « Oiseaux ».

S’agissant d’un site prioritaire identifié par le Plan National « Protection de la Nature » de 2007, la « Weimericht » a été classé en date du 10 septembre 2012 comme zone protégée sous forme d’une réserve naturelle d'une superficie totale de 102 ha. Ce site fait partie de la zone Natura2000 « Pelouses calcaires de la région de Junglinster », ainsi que d’un réseau de plusieurs futures réserves naturelles, telles que « Ronnheck » et « Kéidénger Brill » dont les objectifs de conservation sont similaires.

Ces terres agricoles marginales sont surtout menacées par l'embuissonnement, suite à l'abandon de toute exploitation. Leur conservation passe en général par une exploitation extensive, comme le pâturage extensif par les moutons et des actions de débroussaillage. Toute fertilisation ou tout enrichissement du sol conduit inévitablement à la disparition de cette faune et flore rare et menacée. L'exploitation de ces terrains peut se faire dans le cadre de contrats « Biodiversité » qui assurent une subvention aux exploitants qui respectent certaines conditions.

Dans cette zone protégée, la fondation natur&ëmwelt est propriétaire de quelques 6 ha de pelouses sèches, de pâtures maigres, de friches, de broussailles et d'un verger de 200 arbres. Depuis de longue date, la fondation maintient la pelouse rase par un pâturage doux et extensif avec des moutons de race "Drenthner Heideschafe".

La commune de Junglinster a aménagé un sentier nature de 8 km qui permet de découvrir la beauté du paysage et un dépliant offre des explications sur les particularités de ce patrimoine naturel.

Depuis un certain nombre d’années, la commune a acquis des terrains avec un verger et un immeuble en périphérie de la réserve naturelle « Weimericht ». Cette ancienne maison située sur le site dénommée « Wäimerecher Schlass », se trouve dans un mauvais état. Rapidement, l’idée est née de transformer cet immeuble - situé très favorablement vu la proximité aux prairies et forêts - en centre écologique regroupant plusieurs fonctions :

• organisation de « classes vertes » avec éveil aux sciences et des cours thématiques,
• mise en place d’une structure d’accueil « Bësch-Crèche »,
• lieu de départ pour excursions et découverte de la flore et de la faune,
• mise en place d’expositions permanentes et temporaires,
• salle de réunions et conférences thématiques.

L’aménagement d’un centre écologique est à considérer comme mesure réalisée dans l’intérêt de la zone protégée « Weimericht » et de toute la région. La conception du développement du centre sera assurée par l’administration communale de Junglinster en étroite collaboration avec les services de l’Administration de la Nature et des Forêts et la station biologique « SIAS ».

Ministre Marco Schank


 Pour en savoir plus ... Pour en savoir plus ...
   Téléchargements internes  Formats
  * Présentation  PDF ( Ko)

Dernière mise à jour de cette page le 08-01-2015.
Copyright Ministère de l'Environnement

Retour vers la page d'origine