Portail de l'Environnement Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg
  Recherche
 x Recherche avancée
  Home | Nouveautés | Newsletter | Liens | FAQ | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> home > Air/Bruit > Dossiers thématiques > Programme national de qualité de l’air

Programme national de qualité de l’air

Vers le niveau supérieur

Le programme national de la qualité de l’air (PNQA) identifie les enjeux majeurs de la qualité de l’air au Grand-Duché de Luxembourg, propose des mesures d’amélioration et constitue un cadre d’orientation complémentaire et élargi au plan de qualité de l’air élaboré pour la Ville de Luxembourg.

Pourquoi a-t’on besoin d’un programme national de la qualité de l’air ?

Le programme a été élaboré à la suite du dépassement observé de la valeur limite annuelle pour le dioxyde d’azote (NO2) dans l’air ambiant à plusieurs emplacements critiques sur le territoire du Grand-Duché. Ces emplacements ont été désignés comme «Hotspots» au Luxembourg suite à des facteurs spécifiques à ces endroits qui influencent la qualité de l’air.

Le facteur le plus important qui a pu être identifié est le trafic routier. En outre, il a pu être observé que les emplacements montrant les dépassements susmentionnés se situent tous le long de routes de circulation intense.

Du fait que la problématique des dépassements de la valeur limite pour le NO2 est la même dans toutes les régions du pays, l’Administration de l’environnement a été chargée d’élaborer un programme national de qualité de l’air pour l’ensemble du territoire du Grand- Duché de Luxembourg.

Quel est le contenu de ce programme?

Le programme national de qualité de l’air se concentre notamment sur deux polluants: le dioxyde d’azote (NO2) et les particules fines (PM10). Malgré qu’aucun dépassement des valeurs limites pour les PM10 n’ait été constaté jusqu’à présent, ce polluant est à surveiller de près. En effet, il s’agit de prévenir une éventuelle hausse des niveaux de particules fines en raison de la propagation de la biomasse dans les installations de chauffage. Or, la pollution par les particules fines est liée à la pollution par les oxydes d’azote, étant donné qu’il s’agit des mêmes sources d’émissions. Le polluant visé par le plan national est donc en tout premier lieu le NO2 et en second lieu les PM10.

L’analyse des sources d’émissions responsables a montré que les actions à développer dans le contexte du plan national de qualité de l’air doivent viser en premier lieu les mesures destinées à réduire respectivement mieux réguler le volume du trafic individuel motorisé ainsi qu’à réduire l’impact des voitures particulières diesel afin d’atteindre une réduction des niveaux en NO2 dans l’air ambiant en-dessous de la valeur limite annuelle.

Les mesures potentielles d’amélioration décrites dans le PNQA peuvent être regroupées en mesures au niveau européen et des mesures nationales.

Au niveau européen:

  • Respect des normes Euro des voitures dans les conditions de conduites réelles

Au niveau national et local:

  • Réduction du trafic individuel motorisé
  • Promotion des transports en commun (propres)
  • Trafic individuel motorisé alternatif (lutte contre la diésélisation)
  • Amélioration de la fluidité du trafic
  • Aspects de qualité de l’air à considérer dans les PAG
  • Information et sensibilisation

Quels ont été les étapes d’élaboration du programme?

Un avant-projet du programme national a été élaboré par l’Administration de l’environnement (Ministère du développement durable et des infrastructures) en collaboration avec les différentes entités étatiques et communales concernées. En outre un workshop avec les communes a eu lieu le 30 juin 2016 relatif au développement d'actions locales visant à améliorer la qualité de l'air. Par la suite, des discussions ont été poursuivies en 2016 par des réunions individuelles avec certaines communes particulièrement touchées, identifiées dans le PNQA.


 Pour en savoir plus ... Pour en savoir plus ...
   Liens internes
  * Programme national de qualité de l’air

Haut de page

Copyright © Ministère de l'Environnement   Aspects légaux | Contact