Portail de l'Environnement Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg
  Recherche
 x Recherche avancée
  Home | Nouveautés | Newsletter | Liens | FAQ | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> home > Air/Bruit > Dossiers thématiques > Réseaux de mesure de la qualité de l'air > Réseau soufre - fumée noire

Réseau soufre - fumée noire

Vers le niveau supérieur


Ce réseau, opérationnel depuis 1971, mesure le dioxyde de soufre (méthode de l'acidité forte) et la fumée noire qui sont des polluants provenant essentiellement de processus de combustion des secteurs industriel et résidentiel (chauffage urbain).

Actuellement 10 stations sont encore en service et elles sont essentiellement concentrées dans la partie sud du pays (3 en milieu urbain à Luxembourg-ville, une dans chaque milieu urbain-industriel de Esch/Alzette, Dudelange, Differdange et Rodange et 3 stations en retrait des centres industriels et urbains précédents à savoir, Steinfort, Diekirch et Grevenmacher).

Équipement SF8

Le collecteur d'air utilisé est de conception assez simple. La prise d'échantillon s'effectue à l'extérieur et l'air à analyser est aspiré par une pompe électrique à membrane à travers un filtre qui retient la poussière et la fumée noire. Un barboteur contenant une solution chimique réactive retient les oxydes de soufre. Le temps d'échantillonnage standard est de 24 heures. Toutes les 24 heures un commutateur automatique met en service un autre filtre et le barboteur qui lui est associé.

La collecte des échantillons est effectuée une fois par semaine. La fumée noire est évaluée par réflectométrie et l'indice de noircissement est traduit en concentration (µg/m3).

Le dioxyde de soufre et les sulfates éventuellement présents, sont absorbés par la solution contenue dans le barboteur. Le titrage acidimétrique permet d'évaluer les oxydes de soufre totaux.



Haut de page

Copyright © Ministère de l'Environnement   Aspects légaux | Contact