Portail de l'Environnement Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg
  Recherche
 x Recherche avancée
  Home | Nouveautés | Newsletter | Liens | FAQ | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> home > Air/Bruit > Dossiers thématiques > Concentrations d'ozone troposphérique

Concentrations d'ozone troposphérique

Vers le niveau supérieur

L'administration de l'environnement effectue à l'aide du réseau automatique de télécontrôle de la qualité de l'air des mesures relatives aux concentrations en ozone troposphérique.

Conformément aux dispositions du règlement grand-ducal du 2 avril 2003 portant application de la directive 2002/3/CE relative à l'ozone dans l'air ambiant, l'administration informe le public sur le niveau des concentrations mesurées en périodes de smog d'été. Dans ce contexte, un outil cartographique interactif a été mis sur pied. Il permet de connaître, en temps réel, le niveau de concentration de certains polluants atmosphériques, en ce compris l'ozone.

Vers la carte des mesures actuelles et historiques.

Recommandations pour lutter contre les pics d'ozone troposphérique

Le trafic routier et l'utilisation de solvants organiques font partie des sources les plus importantes de gaz polluants précurseurs (à savoir les oxydes d'azote et les composés organiques volatils), conduisant à la formation excessive d' ozone.

Afin de lutter contre les concentrations élevées en ozone les recommandations suivantes sont à appliquer à partir d'un dépassement du seuil de 160 µg/m³ :

  • faire usage, dans la mesure du possible, des transports en commun;

  • au cas où l'utilisation des voitures s'avère inévitable, une limitation de la vitesse du véhicule à 90 km/h sur autoroute et à 60 km/h sur toutes les autres routes est recommandée;

  • éviter surtout l'usage de voitures présentant des émissions élevées en gaz polluants, notamment celles non équipées d'un catalyseur ainsi que les anciennes voitures à moteur diesel;

  • l'utilisation de peintures contenant des solvants organiques est à éviter.

Effets d'une forte concentration d'ozone en basse atmosphère

Lors du dépassement du seuil de 180 µg/m³, des effets passagers sur la santé peuvent se manifester. Sont concernés les personnes particulièrement sensibles ainsi que les groupes de population fournissant des efforts physiques intenses durant plusieurs heures. Ces symptômes, variables d'une personne à l'autre selon la sensibilité individuelle, sont les suivants :

  • irritation des yeux et de la gorge;

  • diminution de la fonction respiratoire;

  • augmentation des infections respiratoires;

  • maux de tête;

  • augmentation de la fréquence de crises d'asthme;

  • diminution des performances sportives.

Pour éviter l'apparition de ces troubles, il est conseillé aux personnes sensibles (en particulier les insuffisants respiratoires) de ne pas faire d'efforts physiques intenses à l'extérieur, notamment entre 12 et 24 heures.

Renseignements complémentaires

Administration de l'Environnement
16, rue Eugène Ruppert
L-2453 LUXEMBOURG
Tél. 40 56 56 545

et

Direction de la Santé
3, route d'Arlon
L-8009 STRASSEN
Tél. 478 56 59



Haut de page

Copyright © Ministère de l'Environnement   Aspects légaux | Contact