Portail de l'Environnement Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg
  Recherche
 x Recherche avancée
  Home | Nouveautés | Newsletter | Liens | FAQ | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> home > Air/Bruit > Dossiers thématiques > Cartographies de bruit stratégiques pour les axes routiers, les axes ferroviaires ainsi que pour l’aéroport de Luxembourg > Plans d’action de lutte contre le bruit > Plans d’action de lutte contre le bruit 2010

Plans d’action de lutte contre le bruit 2010

Vers le niveau supérieur

Stratégie nationale de prévention et de lutte contre le bruit

Les mesures proposées par les plans d’action dans les trois domaines concernés viseront prioritairement une réduction des nuisances sonores dans les zones de gestion de bruit, déterminées à l’aide des cartographies de bruit stratégiques et par rapport aux valeurs limites et critères d’hiérarchisation déterminées par le Ministre.

La prévention et la lutte contre le bruit devra privilégier les solutions et mesures de réduction du bruit à la source. Non seulement ces mesures ont un impact immédiat sur le milieu sonore extérieur et contribuent donc directement à une amélioration de la qualité de vie de l’espace public, mais elles sont, dans la plupart des situations, nettement plus favorables au niveau du rapport coût/efficacité.

Au cas où la réduction à la source s’avère insuffisante pour améliorer la qualité sonore de façon à correspondre aux valeurs limites visées, la mise en place d’infrastructures de protection (écrans antibruit, parements antibruit) devra être envisagée avec le souci de garantir leur intégration harmonieuse dans l’environnement naturel et la physionomie urbaine concernée.

Selon la nature et l’origine du bruit dans certaines zones, il peut s’avérer que le renforcement de l’isolement acoustique des façades soit l’unique moyen de garantir une réduction sensible des contributions sonores intérieures aux habitations, permettant aux personnes concernées de vivre, au moins à l’intérieur de leurs habitat, dans un milieu acoustique en deçà des valeurs critiques sanitaires.

De par la nature des trois sources de bruit traitées, les approches et catalogues de mesures proposées diffèrent sensiblement entre d’une part la gestion du bruit du trafic routier et ferroviaire et d’autre part la gestion du bruit aérien.

Ainsi, de manière générale, les plans d’action privilégient les mesures de prévention du bruit à la source, qui devront être complétées successivement par la mise en place de barrières à la propagation et l’insonorisation en façade de logements exposés au bruit et recensés par les cartes de bruit stratégiques. Sachant que des mesures de réduction à la source et de limitation de la propagation du bruit ne sont guère efficaces dans les alentours immédiats d’un aéroport, l’insonorisation en façade représente le moyen d’action principal du plan d’action dédié au trafic aérien. A l'heure actuelle de tels programmes d'insonorisation existent déjà ou sont en train d'être mis en place autour d'un bon nombre d'aéroports européens, à savoir les aéroports de Francfort, Cologne/Bonn, Viennes, Charleroi, Liège, Lyon, Paris, Nice ou Zurich, pour n’en mentionner que quelques uns.

Plans d’action

Généralités :
La prévoyance dans la lutte contre le bruit, par le biais de l'aménagement du territoire, a pour but de préserver les régions silencieuses ou zones calmes  et d'éviter la construction de logements et autres infrastructures sensibles dans des zones bruyantes. Un aménagement judicieux du territoire peut ainsi contribuer à prévenir de futurs problèmes de bruit.
La publication progressive des cartographies de bruit stratégiques permettra dans un premier temps de sensibiliser et d’informer les instances concernées (ministères, communes, habitants et promoteurs) des zones sensibles non encore bâties bien que prévues pour un lotissement futur. Ceci dans l’optique que l’affectation, la planification et l’aménagement de ces zones puissent tenir compte des nuisances phoniques constatées. A cela, il s’avère nécessaire de prévoir l’ancrage juridique de ces mesures à trois niveaux :

    1. le règlement des bâtisses des communes, prévoyant des mesures, notamment, d’isolation acoustique, adaptée à l’environnement sonore tel que décrit par les cartes de bruit.
    2. le Plan d’Aménagement Particulier, permettant la mise en œuvre de mesures urbanistiques permettant une protection antibruit efficace, notamment moyennant un agencement adéquat des immeubles ou la construction de barrières à la propagation du bruit.
    3. le plan sectoriel grands ensembles paysagers, en ce qui concerne la préservation de zones calmes.

Par ailleurs, la gestion durable et efficace de la gestion du bruit dans l’environnement est tributaire d’une campagne d’information et de formation spécifiques du grand public et des principaux acteurs concernés dont notamment les communes.

Plan d’action bruit ferroviaire : Principales mesures

  • Considération systématique du bruit lors de la détermination des conditions d'exploitation de nouvelles infrastructures de transport ferroviaire 
  • Assainissement des zones prioritaires de gestion du bruit, telles que définis par la cartographie stratégique le long de la ligne ferroviaire Esch-Luxembourg
  • Prévention et assainissement des problèmes liés au bruit le long de la ligne ferrée Luxembourg-Pétange
  • Assainissement en vue d’une réduction des nuisances sonores liées au viaduc d’Esch-sur-Alzette
  • Prévention et assainissement des problèmes du bruit liés à l’exploitation du viaduc de Pulvermühle
  • Adaptation ponctuelle du régime d’aide existant visant l’utilisation rationnelle des l’énergie dans l’optique de tenir compte de l’insonorisation des logements

Plan d’action bruit routier : Principales mesures

  • Considération systématique du bruit lors de la détermination des conditions d'exploitation de nouvelles infrastructures de transport routier
  • Assainissement des zones prioritaires de gestion du bruit, telles que définies par la cartographie stratégique le long du réseau autoroutier national
  • Prévention et assainissement des problèmes de bruit liés à l’exploitation des autoroutes A3 et A6 entre Bettembourg et Strassen.
  • Adaptation ponctuelle du régime d’aide existant visant l’utilisation rationnelle des l’énergie dans l’optique de tenir compte de l’insonorisation des logements

Plan d’action bruit aéroportuaire : Principales mesures

  • Définition du cadre d'exploitation de l'aéroport de Luxembourg
  • Mise en place d’un organisme de gestion de l'insonorisation des logements autour de l’aéroport
  • Création d’un régime d’aide en faveur de l’insonorisation de logements situés dans les zones de gestion du bruit 
  • Redéfinition éventuelle des zonages prévus par le Plan d’occupation du sol de l’aéroport de Luxembourg en fonction de l’exposition au bruit.

 Pour en savoir plus ... Pour en savoir plus ...
   Téléchargements internes  Formats
  * Plan d’action « aéroport de Luxembourg »  PDF (6948 Ko)
  * Plan d’action « rail »  PDF (7111 Ko)
  * Plan d’action « autoroutes »  PDF (26871 Ko)

Haut de page

Copyright © Ministère de l'Environnement   Aspects légaux | Contact