Portail de l'Environnement Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg
  Recherche
 x Recherche avancée
  Home | Nouveautés | Newsletter | Liens | FAQ | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> home > Actualités > Novembre 2010 > Démonstration de la mise en œuvre des plans d’actions espèces prévus par le plan national concernant la protection de la nature

Démonstration de la mise en œuvre des plans d’actions espèces prévus par le plan national concernant la protection de la nature

Vers le niveau supérieur

Ce jeudi 11 novembre 2010, l’Administration de la nature et des forêts a invité à une démonstration en présence de Marco Schank, ministre délégué au Développement durable et aux Infrastructures, de la mise en œuvre des plans d’actions espèces prévus par le plan national concernant la protection de la nature dans la réserve naturelle « Kuebebierg » à Luxembourg-Weimerskirch.

Démonstration de la mise en œuvre des plans d’actions espèces prévus par le plan national concernant la protection de la nature

La réserve naturelle RN PS 05 « Luxembourg-Kuebebierg » est déclarée zone protégée nationale par règlement grand-ducal du 26 mars 2002. La zone protégée d’une superficie de 25,69 ha se situe en bordure nord-est de la commune de Luxembourg à proximité des localités de Dommeldange et de Weimerskirch, ce qui souligne sa grande valeur paysagère. Elle occupe le plateau du Kuebebierg, une partie de son versant nord ainsi que le vallon du « Mäertesgrond ». La réserve naturelle fait également partie de la zone « Habitat » LU0001022 Gréngewald et appartient de ce fait au réseau européen NATURA 2000.


Biotopes de la réserve naturelle

Dans la réserve naturelle, 4 types majeurs de biotopes peuvent être distingués, à savoir

  1. les vergers,
  2. les pelouses sèches et emplacements à roche nue, 
  3. les prairies maigres de fauche et les labours. Ces derniers sont entourés d’une végétation arbustive et arborescente plus ou moins abondante et éparpillée, donnant au paysage une certaine structure en mosaïque.
  4. les anciens champs expliquant la présence en maints endroits de plantes cultivées naturalisées ainsi que d’espèces des flores rudérales et pionnières.

Un inventaire floristique fait en 2005 a décelé 62 espèces de plantes (59 espèces en 2004). Ont été notamment répertoriées certaines espèces de la liste rouge comme le Centauré bleuet (Kornblume), le Petit coqueliquot (Saat-Mohn) et le Coqueliquot argémone (Sand-Mohn).

Plan d’action « Espèces » dans le cadre du plan national concernant la protection de la nature

Le Coquelicot argémone figure également parmi les plantes dont un plan d’actions espèces a été établi dans le cadre du plan national concernant la protection de la nature. Ces plans d’actions, qui devront être élaborés pour une sélection d’espèces prioritaires, ont pour but la mise en œuvre de mesures de gestion et de conservation à l’échelle nationale, régionale ou paysagère, adaptées aux exigences et caractéristiques spécifiques des habitats et espèces visées et à la conservation de processus écologiques.

Ces plans d’action devront guider :

  • la mise en œuvre des mesures de gestion dans les zones protégées et ailleurs,
  • les négociations de conventions de gestion conformément aux dispositions du règlement grand-ducal du 22 mars 2002 instituant un ensemble de régimes d’aide pour la sauvegarde de la biodiversité biologique,
  • les projets de renaturation ainsi que les projets d’urbanisme, d’infrastructures, de remembrements, de gestion agricole, de tourisme ou d’aménagement de zones vertes et de corridors écologiques.


Mesures de gestion

Afin de mettre en œuvre des plans de protection dans le but de créer une situation favorable aux plantes liées aux champs, un premier labour de 0,6 ha a été réalisé au printemps 2004, une action, qui a été répétée annuellement.

Pour l’exécution de mesures, l’Administration de la nature et des forêts a recours aux chevaux de traits ardennais. Les interventions de cette ancienne race sont promues aussi bien dans le domaine sylvicole que dans le domaine de la protection de la nature. Ainsi, dans la réserve naturelle, les travaux de fauchage ainsi que le labourage sont confiés aux chevaux.

La réalisation concrète est effectuée en étroite collaboration avec le milieu associatif social, à savoir ProActif.

L’intérêt principal de la zone réside dans les différents types de pelouses sèches qui se sont développés sur les sols sableux et secs du « Kuebebierg ». Des mesures de gestion adéquates des différents types de pelouses visent à exporter des nutriments riches (Aushagerung) du site afin de conserver le caractère pauvre des habitats de la réserve. Ce but est atteint en réduisant considérablement la végétation dans la réserve par un débroussaillage ciblé sur certaines parties ainsi que par un pâturage itinérant de moutons et de chèvres ou, si nécessaire, un fauchage. Deux passages de troupeau sont prévus annuellement. De plus, l’Administration de la nature et des forêts a enlevé la couche superficielle du sol à 2-4 endroits de la pelouse sèche (« plaquage »), favorisant la germination des semences de Corynephorus canescens (Silbergras), une plante rare au Grand-Duché et répertoriée au « Kuebebierg » il y a quelques années.

Le « Mäertesgrond » est caractérisé par des prairies maigres de fauche ensemencées dans les années 1990 et exploitées de façon extensive depuis 1996. L’agriculteur gestionnaire de la surface s’engage à couper et à enlever l’herbe deux fois par an (après le 15 juin) et  à ne répandre ni engrais, ni pesticides. Les forêts de la réserve sont gérées en tant que forêts en libre évolution. Les interventions se limiteront donc à celles visant la sécurisation du site.


Sensibilisation du public

Afin de garantir une protection de la nature durable, il est indispensable de sensibiliser le grand public pour les valeurs environnementales. Dans ce but, les classes de l’école fondamentale de la ville de Luxembourg ont assisté aux présentations sur le terrain.

Démonstration de la mise en œuvre des plans d’actions espèces prévus par le plan national concernant la protection de la nature



Haut de page

Copyright © Ministère de l'Environnement   Aspects légaux | Contact